Gérer ses émotions, le guide complet

Apprendre à maîtriser ses émotions semble être devenu la norme pour se sentir bien et en paix avec soi-même. Contrôler ses émotions, canaliser ses émotions, apprendre à gérer sa colère sont autant de termes que l’on retrouve dans les catégories « développement personnel » ou encore « psychologie ». Alors, comment s’y prendre pour gérer ses émotions ? 


Une émotion, qu’est-ce que c’est ?

On porte de multiples définitions à l’émotion, selon que l’on se place d’un point de vue psychologique, scientifique ou encore médical. Certains parleront d’état affectif, de réaction affective ou même encore de trouble !

J’aime définir pour ma part l’émotion comme une expérience. Expérience qui implique à la fois le corps et l’esprit.

Nos émotions nous servent de boussole afin de prendre conscience de notre état d’esprit à l’instant où on les vit.

Une émotion est souvent classée comme étant négative ou positive. Or, j’ai pris le parti d’accueillir chacune de mes émotions comme une information utile me permettant de trouver une sorte de paix intérieure. Ainsi, je considère une émotion dite « négative » telle que la colère ou la peur, comme positive dans la mesure où cette dernière m’invite à m’interroger sur mon état du moment et avancer sereinement en étant alignée avec mes valeurs. Chaque émotion vécue est donc une opportunité supplémentaire pour apprendre à mieux se connaître et ainsi mieux gérer son quotidien, sa relation à soi et avec les autres. Il s’agit bien sûr ici d’une réflexion totalement personnelle.

Emotion vs sentiment

On a souvent tendance à mélanger émotion et sentiment. Mais est-ce vraiment la même chose ? Il existe effectivement des similitudes entre émotion et sentiment mais malgré tout on observe de légères différences.

Emotions et sentiments sont étroitement liés. Lorsque l’on éprouve des sentiments, cela renvoie à notre intérieur, ce que l’on ressent en nous. Lorsqu’on parle d’émotion, on fait davantage référence à ce que l’on extériorise parce que l’on éprouve des sentiments.

Focus sur les émotions de base ou émotions primaires

les-emotions-primaires

Les émotions de base ou dites « primaires » correspondent à celles que l’on retrouve chez tous les êtres humains, quelles que soit leurs différences culturelles ou situations géographiques.

Il existe quatre émotions fondamentales partagées de manière universelle :

– la joie : émotion procurant une vive satisfaction ou un très grand plaisir. 

– la colère : émotion souvent ressentie lorsque l’on se sent attaqué ou très mécontent.

– la peur : émotion qui se manifeste lorsque l’on se retrouve face à un danger, une menace.

– la tristesse : émotion qui s’exprime facilement lorsqu’une personne a du chagrin.

À celles-ci viennent se rajouter :

– la surprise : émotion qui survient lorsque l’on se retrouve face à une situation inattendue.

– le dégoût : émotion éprouvée par un individu qui fait face à quelque chose qui ne lui plait pas. On s’aperçoit ainsi que les émotions sont toutes utiles et ont pour but tantôt de nous aider à nous préserver, tantôt de nous protéger.

Un homme à l’origine de « La roue des émotions »

Robert Plutchik était un professeur et psychologue américain du début du XXème siècle.

Cet homme a inventé « La roue des émotions » afin de définir et comprendre l’importance de nos émotions. Ce sont d’ailleurs en grande partie nos émotions qui auraient permis à l’espèce humaine de survivre et de se reproduire.

Nous avons défini plus haut six émotions primaires. Robert Plutchik en a quant à lui défini huit au total. Aux six précédemment citées se rajoutent la confiance et l’anticipation.

La roue des émotions permet ainsi d’identifier les principaux sentiments qui naissent de la corrélation entre deux émotions.

Par exemple, un individu qui ressent deux émotions qui sont la joie et la confiance vont engendrer un sentiment d’amour.

Voici ci-après la « roue des émotions » schématisée :

roue-des-emotions
Crédit photo : © www.francebleu.fr

Et les émotions secondaires alors ?

Contrairement aux émotions primaires, les émotions secondaires ne sont pas innées. Ces dernières sont influencées par l’expérience, nos perceptions, notre culture, notre entourage…

Mes clés pour bien gérer ses émotions

Il est fréquent d’associer naturellement la gestion d’une émotion à une expérience négative.

Lorsque l’on dit d’une personne qu’elle peine à gérer ses émotions, on pense bien souvent à des émotions comme la colère ou encore la peur. En effet, ces émotions procurent une sensation plutôt désagréable. Pourtant, cette sensation inconfortable dans laquelle nous nous trouvons nous aide et nous indique qu’il est essentiel d’y trouver des clés pour se retrouver justement de nouveau dans une situation plus confortable.

Combien de fois avez-vous entendu autour de vous « il (elle) s’est laissé(e) submergé(e) par l’émotion » ? Quelles sont les premières images qui vont sont venus à l’esprit ? Laissez-moi deviner… tristesse, par exemple ?

Je souhaite à présent vous faire part des principales clés que j’ai identifié au cours de toutes les situations que j’ai vécu et dont je me sers au quotidien afin de mieux gérer mes émotions :

Clé N°1 : Apprendre à se connaitre

cle-n1-apprendre-a-se-connaitre

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir perdu(e) ou impuissant face à une situation ? Qu’en avez-vous tiré ?

De mon côté, j’ai passé des années à me torturer l’esprit en me demandant comment bien gérer telle ou telle situation mais je m’apercevais qu’il me manquait des clés de compréhension. On me reprochait bien trop souvent d’avoir un foutu caractère et on me rangeait dans la case « trop susceptible ». Cela me blessait énormément. Beaucoup trop de situations m’atteignaient sans vraiment comprendre pourquoi les personnes en face de moi ne ressentaient pas la même chose. Jusqu’au jour où j’ai appris, complètement par hasard que j’étais en réalité haut potentiel émotionnelle.

En me connaissant ainsi, j’ai pu m’entourer de personnes à haut potentiel également et cela m’a énormément aidé puisque je me suis enfin sentie comprise. Ce n’est qu’à cet instant que j’ai réalisé que mon plus grand manque était de me sentir incomprise en permanence. Parce qu’on me considérait comme quelqu’un de trop fragile qui n’arrivait pas à gérer ses émotions.

Et si vous vous faisiez ce cadeau d’apprendre à vous connaître ? Quelles sont vos forces, vos faiblesses ? Vos talents, vos difficultés ? Qu’est-ce qui vous définit réellement ? Lorsque vous aurez pris connaissance de la personne que vous êtes, vous pourrez vous entourer ensuite de personnes qui vous ressemblent.

Clé N°2 : Prendre du recul

cle-n2-prendre-du-recul

En tant que haut potentiel émotionnelle, je crois que prendre du recul est la clé la plus importante de toutes mais qui me donnent bien du fil à retordre au quotidien ! Et pourtant, c’est aussi celle qui m’aide le plus. Alors que j’observe certains qui se fichent royalement de ce que les autres pensent, ma plus grande difficulté est de prendre de la distance avec tout ce que j’entends ou je vois, que cela me soit adressé ou non d’ailleurs.

Alors si vous avez la mauvaise manie de vous remettre sans arrêt en question, de vous demander ce que vous faites de mal et de vous faire des nœuds à la tête, je vous conseille vivement d’essayer de prendre du recul. En ce qui me concerne, j’ai commencé par prendre conscience de la personne que j’étais pour ensuite me permettre de me demander si ce que je ressentais pour une situation précise était réellement justifié ou non. Mon astuce est de toujours me poser des questions : suis-je aligné(e) avec mes valeurs ? Pourquoi je me sens ainsi ? Qu’est-ce qui me gêne vraiment dans ce contexte précis ? Si après tous ces questionnements intérieurs, vous réalisez que finalement vous avez agi ou réagi en phase avec votre personnalité et vos valeurs, c’est signe que vous êtes parvenu(e) à prendre du recul.

Clé N°3 : S’écouter

cle-n3-s'ecouter

Combien de fois ai-je agis uniquement pour les autres ? Par peur de vexer. Par peur du regard que l’on porterait sur moi… Cela vous est-il déjà arrivé ? Comment vous êtes-vous senti(e) après cela ? Finalement, vous vous êtes trahi(e) vous-même. Eh oui… Bien gérer ses émotions signifie aussi savoir s’écouter. S’écouter pour savoir se positionner dans des situations qui nous apportent du confort, du réconfort. Et ce dont le voisin a besoin pour se sentir réconforté n’est pas forcément ce dont vous, vous avez besoin !

Il m’arrivait souvent de me forcer à faire quelque chose dans l’urgence parce qu’un horaire avait été défini ou bien parce que j’avais proposé par exemple mon aide à quelqu’un et que malgré mon état de fatigue passagère, je ne voulais pas changer les plans car cette personne devait pouvoir compter sur moi coûte que coûte. Oui mais que se passe-t-il lorsque vous offrez votre temps à quelqu’un alors que vous ne vous sentez pas dans les bonnes conditions pour le faire ?

Le fait de m’écouter me permet d’être bienveillante envers moi-même et de donner le meilleur de moi-même lorsqu’une personne me sollicite par exemple. Si finalement, je ne me sens pas de respecter ce qui était prévu initialement, j’en parle et on convient d’une autre organisation. Si vous êtes bienveillant envers vous-même, vous saurez vous entourer de personnes bienveillantes et donc il ne devrait pas y avoir de problème de compréhension dans le fait que vous avez besoin de vous accorder du temps pour vous en priorité.

Clé N°4 : Entendre, comprendre & accepter ses émotions

cle-n4-entendre-comprendre-accepter-ses-emotions

Les clés précédentes qui sont d’apprendre à mieux se connaître, prendre du recul et s’écouter devraient pouvoir vous apporter toutes les bases nécessaires pour appréhender vos émotions.

À partir de là, vous devriez avoir toutes les clés en vous pour accueillir chacune de vos émotions avec bienveillance, qu’elle soit dite « positive » ou « négative ».

Il m’arrive parfois d’être irritée sans bien comprendre tout de suite pourquoi je me trouve dans un tel état. Alors dans ces cas-là, j’essaie de m’accorder quelques minutes pour me poser les bonnes questions : qu’est-ce qui a bien pu m’irriter ? comment je me sens en ce moment ? y-aurait-il quelque chose (un évènement, une discussion ou autres) qui pourrait me conduire à me sentir facilement énervée ? Lorsque je mets le doigt sur l’origine de mon mal-être, je continue de m’accorder du temps, mais autrement. Si je réalise que je me sens fatiguée et que c’est tout simplement le manque de sommeil qui a pu me conduire à être facilement irritable, j’essaie de me décharger de certaines tâches dans mon quotidien, en fonction de ce qu’il est possible d’adapter ou non et je mets en place d’autres actions à la place, comme de me coucher plus tôt ou de m’accorder un moment qui me procure beaucoup de détente et que je ne prends que rarement le temps de m’accorder.

Si vous vous accordez du temps, votre moral vous le rendra et vous serez plus à-même de continuer d’être à l’écoute de vos émotions.

N’oubliez jamais que votre meilleur ami n’est personne d’autre que vous-même. Si vous prenez du temps pour vous et acceptez tout simplement que nous sommes des êtres humains avec nos forces et nos faiblesses, vous percevrez vos émotions comme un véritable guide de votre paix intérieure. Et si vous êtes bien avec vous-même, vous serez bien avec et pour les autres. Si vous êtes bienveillant avec vous-même, vous attirerez également les personnes à être bienveillantes envers vous.

Clé N°5 : Laisser s’exprimer ses émotions et en tirer du positif !

cle-n5-laisser-sexprimer-ses-emotions-et-en-tirer-du-positif

Les émotions sont naturelles. Il est normal de les ressentir et de les extérioriser. Il n’y a aucune honte à avoir à les exprimer. Elles sont le reflet de votre bien-être, ou si vous préférez, votre jauge de bonheur. Prenez le temps d’écouter ce que chacune de vos émotions a à vous dire, vous verrez qu’elles sont une réelle pépite pour apprendre à vous sentir bien avec vous-même.

Quelque soit l’émotion que je vis au quotidien, je m’efforce d’en tirer toujours du positif. Et si cet après-midi vous êtes triste… cela ne fait rien. Acceptez-le tout simplement. Accordez-vous un moment qui vous fait du bien et souvenez-vous : après la pluie, le beau temps !

Conclusion

On est tous confrontés à la gestion de ses émotions au quotidien. Il m’est même arrivé de côtoyer des personnes qui me disaient ne pas ressentir d’émotions ! Je trouvais cela totalement dingue ! Cela m’a tellement interpellé et me paraissait tellement improbable que j’ai creusé la question. Puis je me suis aperçue que cette personne avait tout simplement pris la fâcheuse habitude de ne pas exprimer ses émotions et de tout mettre sous le tapis. Sauf que quand la goutte d’eau déborde, c’est un véritable tsunami ! D’où l’importance de veiller sur soi un peu tous les jours. Ce n’est pas toujours facile de s’accorder du temps dans nos quotidiens parfois surchargés mais cinq petites minutes que vous vous accordez peuvent tout changer. Alors utilisez-les à bon escient et faites-vous un précieux cadeau : acceptez-vous tel que vous êtes !

J’avais découvert un très beau dessin animé sur le thème des émotions. Si cela vous intéresse, je vous recommande de visionner « Vice-versa ».

Et vous, comment gérez-vous vos émotions ? Quelles sont les clés que vous mettez en place au quotidien ? N’hésitez pas à répondre en commentaire.

Envie de découvrir d’autres articles ? C’est par ici !

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux : Facebook | Instagram